Gérald Bouillaud découvre le secret des bébés nageurs

Les bébés, des nageurs naturels

Une des choses qu’on ne connait pas des bébés, ce sont des nageurs nés. Ils n’ont pas peur de l’eau et disposent de réflexes natatoires qu’ils retrouvent aussitôt au contact de celle-ci. Les initier dès leur bas âge à la natation est donc conseillé si on souhaite développer ce talent naturel chez eux.

Le principe du bébé nageur

gérald bouillaud

Il est nécessaire de préciser que l’activité de bébé nageur ne consiste pas à l’apprentissage de la natation. Il s’agit plutôt d’une séance ludique qui viserait à réveiller les capacités motrices chez le bébé. C’est également un excellent moyen pour développer sa confiance ainsi que son autonomie. La natation sera seulement suggérée vers l’âge de cinq ou six ans. L’activité de bébé nageur a pour objectif l’éveil sensoriel. Il apprendra à être à l’aise dans et sous l’eau.

Les étapes d’apprentissage

Les séances d’apprentissage à l’activité de bébé nageur sont effectuées avec les parents et un maître nageur qui fournira les conseils adéquats. Bébé pourra s’adapter petit à petit en le laissant s’amuser avec les jouets qui sont disponibles dans la piscine. Normalement, pour un enfant de moins de 18 mois, la séance ne doit pas excéder la demi-heure. Pour les bébés entre 18 mois et 5 ans, l’activité peut durer entre 30 minutes à une heure. Il est nécessaire de signaler que si on sent que le bébé a froid, il est conseillé de le sortir de l’eau rapidement et de ne pas insister. Il ne faut pas oublier que l’activité bébé nageur est avant tout un loisir, donc il doit y trouver du plaisir.

Médicalement parlant

Ce ne sont pas tous les bébés qui peuvent participer à l’activité bébé nageur. Gérald Bouillaud s’est renseigné sur la question. En effet, avant l’adhésion dans un club aquatique, un certificat médical de non contre-indication est délivré au nom de l’enfant. Le bébé doit avoir également fait ses premiers vaccins dont : les deux premières injections de Pentacoq et le BCG. Cela signifie que le bébé ne pourra prendre du plaisir dans l’eau qu’à partir de son quatrième mois. En dehors de cela, il ne doit avoir aucune blessure suintante, d’infection contagieuse.